Semis de l’orge de printemps : une intervention délicate.

Cette année l’orge de printemps devait être implantée le plus tôt possible, autour du 15 février,  afin d’allonger au maximum le cycle végétatif et viser un meilleur objectif de rendement. Malheureusement, les mauvaises conditions climatiques autour de cette date nous ont interdit l’accès aux parcelles… Les derniers désherbages et le faux semis ont également été annulés. Un  créneau inespéré de beau temps à la fin du mois de Février a permis un semis de l’orge dans des conditions idéales. Les vulpins qui s’étaient fortement développés sur toute la parcelle ont été pour la plupart déracinés et/ou enfouis par la herse rotative lors du semis. Les précipitations qui ont suivi le semis ont permis d’assurer le contact sol graine nous économisant un passage de rouleaux cambridge mais nous interdisant un passage de herse étrille en pré-levée.

La levée a été retardée par une baisse des températures. Par ailleurs, les semences mal enterrées ont toutes été dévorées par les oiseaux. Les premières feuilles des premières levées ont vraisemblablement  été mangées par des lapins ou autre ravageur. La forte densité de semis (autour de 400 graines/m2) devrait compenser en partie ces pertes à la levée qui approchent les 40%. Ne nous faudrait-il pas penser à mettre en place un système d’effaroucheurs efficaces ??

Semis OP P5 v2.png

Semis de l’orge de printemps sur la parcelle P5.

Advertisements
Cet article a été publié dans Les news !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s